Bonjour à tous!

Le véhicule de l'avant blindé (VAB) est actuellement le véhicule de transport de troupes le plus répandu dans l'armée de Terre française. Il est le plus couramment armé d'une mitrailleuse de calibre 12.7mm OTAN pour les véhicules d'infanterie, soit de calibre 7.62 OTAN en circulaire sur le toit pour les autres modèles, mais il peut aussi être équipé d'un tourelleau avec canon-mitrailleur de 20 mm ou système lance-missile (VAB HOT).

Créé pour transporter les combattants sur le champ de bataille en les protégeant de la mitraille, des éclats et des risques NBC (Nucléaire, Bactériologique, Chimique), il a été décliné en de nombreuses versions. Il est facilement aérotransportable.

Autrefois construit au sein des ateliers de Creusot-Loire à Saint-Chamond, il est aujourd'hui produit par Renault Trucks Défense, branche de Renault Trucks, en partenariat Giat industries. Depuis 1998, les versions françaises connaissent des revalorisations : boite automatique (tranche1), système de freinage et gonflage des pneus automatique (T2), surblindage (T3). Cette dernière amélioration lui fait perdre sa capacité de flottaison (environ 2 tonnes de plus). Le VAB devrait être remplacé à l'horizon 2020 par un engin dérivé du programme EBM10-EBM20 (Engin blindé médian), sans doute à propulsion mixte diesel/électrique, pour lequel le Armoured MultirolCarrier de Renault Trucks Défense fait figure de favori.

Le 30 avril 2008, la Délégation Générale pour l'Armement (DGA) a notifié à Renault Trucks Defense (RTD) une lettre de commande de 20 M€, pour le développement et l'intégration de 60 tourelleaux téléopérés sur des véhicules de l’avant blindés (VAB) de l’armée de terre. Ces tourelleaux téléopérés permettront au tireur de mettre en œuvre une mitrailleuse de 12,7 mm tout en restant protégé à l’intérieur du véhicule, notamment vis-à-vis de la menace des IED (Improvised Explosive Device, Engin Explosif Improvisé) et en cas de tonneaux.

VAB TOP 2VAB TOP en Afghanistan

Ce véhicule à souvent connut l'épreuve du feu au cours des opérations extérieures de l'armée française et des interventions des autres armées équipés de celui-ci (Liban, ex-Yougoslavie, Kosovo, Côte d'Ivoire, Afghanistan).

Utilisé par les troupes françaises de la Force Internationale d'Assistance et de Sécurité (ISAF) en Afghanistan, un VAB est touché par un RPG-7 lors de l'embuscade de Surobi en août 2008. L'équipage à bord du blindé est sauf. Le tireur d’un autre VAB trouve la mort lors de la même opération, lorsque son véhicule se retourne emporté par un éboulement et l’écrase sous le toit. Une partie des VAB engagés par les force françaises présentes en Afghanistan ont depuis subi une remise à niveau du blindage, avec ajout de plaques en composite céramique, parfois maintenu par un liner synthétique, ainsi que le renforcement du pare-brise blindé. Cette mise à niveau doit leur offrir une protection suffisante pour être exposés aux tirs de mitrailleuses et dans certain cas aux RPG.

Suite aux accidents qui ont entraîné la mort de militaires ayant utilisé des mitrailleuses, pour réduire leur exposition, assurer un tir plus précis et plus confortable, ainsi que des capacités d'observation tout temps, une partie des VAB déployés en Afghanistan reçoit un tourelleau téléopéré Kongsberg Protector. Équipé d'une mitrailleuse 12,7 mm de lance-pot, d'un télémètre laser et d'une optique jour/nuit, le tourelleau est fixé sur une poutre additionnelle au niveau de l'emplacement passager avant, comme l'ancien système. Il est utilisable manuellement par le passager en cas de besoin, même si elle est en général utilisée depuis l'intérieur via un écran et une manette. Le VAB ainsi équipé prend le nom de VAB TOP.

LS.